Inscription    Connexion    Forum    Rechercher    FAQ

Index du forum » The Badlands » L'hôpital du Dragon Brulé




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Message non lu Publié: Mer Jan 01, 2014 4:41 pm 
Hors-ligne
☼ ♛ Fairytale ♛ ☩ It's a cruel, cruel summer ☩ ☼
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Ven Déc 13, 2013 2:40 am
Message(s) : 22
Ancienne terrasse il y a là une grande table avec de l'eau, du café, du lait et des biscuits à dispostion pour le voyageur fatigué ou le patient. Quelques fauteuils devant le paysage qui donnent sur le petit jardin. C'est un lieu chaleureux et tranquille.

La terrasse du Dragon Brûlé se trouve sur son côté, sur un petit perron en bois, il est parfait pour les repas à l'air. Exposé sur le versant ensoleillé, c'est un endroit fort sympathique mais non couvert : par temps de pluie, on retire les tables et les chaises mais on peut toujours y accéder. Ceux qui veulent discuter sans pour autant consommer pourront toujours se retrouver ici.

_________________
The Fairytale's End
And all of my Heroes are gone in the End

The truth is untold
We All loose our minds
The prince and the princess are Buried alive


☾ The World no longer Survive ☽


Haut 
 Profil  
 
 Message non lu Publié: Jeu Mars 13, 2014 3:44 pm 
Hors-ligne
~Wanted by the time himself~
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Mer Jan 01, 2014 7:31 pm
Message(s) : 127
---> Depuis les geôles du néant

Lorsque Negens les avaient violemment expulser du néant Marcus avait dut faire un effort intense pour ne pas prendre le risque de se retrouver n'importe où sur les badlands. Il aurait été peu confortable de se matérialiser au fond de la rivière rouge ou a plusieurs mètres au dessus des pics acèrès des monts Séverins. L’immortel canalisa donc du mieux qu'il put la magie de téléportation qui leur avait été lancé. Pendant très longtemps il avait possédé le pouvoir de se déplacer par la pensé n'importe ou dans le monde, l'exercice étant donc habituel pour lui. Mais cela faisait longtemps. Ainsi leur voyage fut chaotique et il réapparurent violemment, à un bon mètre du sol, tombat l'un sur l'autre.

Avec douceur Marcus aida Coquelicot à se relever. Malgré son air grave il plaisanta :


« Si ce n'est pas le pire sauvetage qu'ai connus se monde... »

Il avait un sourire mais difficile de ne pas voir que des pensées plus sombres le préocupait. Les derniers mots de Negens avait était clair : si il venait à les retrouver il ne ferait pas preuve de clémence. La plupart des gens se serait caché, aurait fuit, voir quitter ce monde le plus vite possible. Mais Marcus n’étant pas une personne quelconque, déjà son esprit échafaudait des plans de bataille. Il n'avait nul intention de se fuir, ni d'attendre que Negens les retrouve. Le maître du néant venait, sans le savoir, de déclarer la guerre à l'immortel. Au plus vieux soldat du monde. Celui ci allait répondre. D'une part pour préserver sa liberté, d'autre par pour sauver la personne ayant prit leur place. Hors de question que quelqu'un, même un inconnu, soit le prix de leur liberté.

Mais pour l'heure il fallait mettre la stratégie de coté. Il posa son regard autour de lui pour voir dans quel lieu ces pensées instinctives les avaient déposé. Un sourire, réel cette fois, éclaira son visage.

Il avait immédiatement reconnus la terrasse du Dragon Brulé. Certes l'endroit avait changé, passant d'auberge à hôpital. Mais il ne pourrais jamais, même dans une éternité, oublié l'endroit où il avait rencontré et était tombé amoureux de la mère de ces enfants. Le petit banc en pierre était encore là après tout ce temps. Il dut faire un effort pour ne pas laisser une larme quitter son œil. Il s'y assis et posa sa main sur la pierre froide. Coquelicot ne le réalisait sans doute pas mais Marcus était actuellement en proie à l'un des sentiments les plus communs à tout les immortels : la nostalgie. Il voyait en ombre la vie qui avait autrefois habité ces lieux, des silhouette fantomatique, celle d'un nain joyeux, d'une démone séduisante ou de son frère mal luné. Il entendait les rires et les chants qui avaient autrefois habité les solides murs de pierres. A quel point se monde avait souffert pour qu'une auberge, un lieu de joie et de vie, doivent devenir un hôpital ? Marcus secoua doucement la tête. Puis il se leva et, se tournant vers Coquelicot, lui demanda :


« Ce n'est sans doute pas là où vous vouliez arriver...je peux vous accompagner jusqu'à l'endroit où vous auriez envie d'être. Cependant je ne vous conseil pas de vous rendre chez vous tout de suite, sauf si votre maison est capable de bouger. »

Il se servis un verre d'eau et en tendit un à la jeune femme.

« Pour ma part je vais devoir trouver ceux dans ce monde qui auront la puissance, le courage et l'envie de s'allier pour combattre Negens. Cet être est un danger, et les badland on trop souffert des manipulations de ce genre de monstre. A une époque des gens s'opposait à eux. Il est temps que cela redevienne le cas. »

En d'autre terme Marcus souhaitait reformer un conseil, un gouvernement, une coalition, enfin peu importe le nom, mais des personnes aptes à aider les Badlands à redevenir plus qu'une terre dévastée. Il ajouta avec un sourire

« Qui sait, si vous arrivez à trouver un moyen de vous nourrir sans faire mal à qui que se soit, vous pourriez en être non ? »

Il la taquinait, bien qu'il souhaita réellement qu'elle essais de ne plus faire de mal, il ne pouvait l'y forcer. Il espérait juste ne pas avoir à l'affronter un jour. Il s’avança doucement vers elle et prit doucement la main de Coquelicot dans la sienne. La paume de l'immortel chauffa doucement, et un flot de magie passa de lui jusqu'à la sorcière.

« Cela devrait vous tenir un moment non ? »

_________________
Image
Avatar: noiry
Modif: moi


Haut 
 Profil  
 
 Message non lu Publié: Sam Mars 15, 2014 11:51 pm 
Hors-ligne
Little Red Riding Hood
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Ven Déc 13, 2013 2:08 am
Message(s) : 58
Coquelicot savait qu'on ne pouvait pas prendre la parole de Negens pour argent comptant et même si elle avait sombré dans le noir quand elle fut libéré de cette horreur rose elle revint vite à elle même si elle crachota un bon moment avant de se défaire de tous les petits morceau collants qui avaient envahis sa gorge. Elle était très peu venue dans le reste de Twotf et pour cause elle était née dans Wonderland qui s'était fait exclure le temps de quelques siècles et elle avait fait les beaux jours des contes d'enfants. Par la suite quand le sort avait été levé, bien sur elle avait joué la curieuse et visité un peu le monde. Elle était donc passé du coté du Dragon Brulé donc le décor ne lui était pas inconnu mais ce qu'il était devenu oui.

Pour une demoiselle en détresse elle reprenait très vite ses esprits et analysait tout ce qui tournait autour d'elle. Visiblement elle n'avait pas été la seule à souffrir de l'attaque de Negens et le peu de gens qui courraient à droit et à gauche semblaient souvent dans le plus grand désespoir. Après avoir tout bien observé elle en revint à Marcus - malgré tout il avait voulu prendre sa place et elle savait être reconnaissante -. Et lui répondit assez mystérieusement.


"Peut-être pas, j'en ait vu quelques uns dans ma vie qui ne sont jamais arrivés à temps alors que là nous pensions passer à la casserole et nous voilà libre comme l'air"

Le mot casserole avait bien sur été dit intentionnellement, elle se rappelait très bien lui avait fait des confidences sur l'oreiller - enfin entendons nous de dernier minute quand on croit que ça ne portera pas à conséquence -, ça pour elle c'était plus ennuyeux. Quel homme saint d'esprit laisserait se promener un cannibale en liberté ? Même si - elle l'avait bien compris - Marcus avait tout vu, savait faire ses propres jugements et souhaitait aider ceux qui en avait besoin, elle n'était ps certaine de pouvoir être sauvée. Ni même de le vouloir, car gouter à la puissance, la magie, ne vous incite en général pas à y renoncer.

De plus il n'était pas question d'être faible, il fallait absolument qu'elle prenne sa revanche sur Negens, qu'elle se prépare, qu'elle lui fasse payer ce qu'il lui avait fait et ce qu'il souhaitait encore lui faire. Car elle n'était pas sourde même si elle était plus ou moins tombé dans les pommes et elle avait bien entendu toutes les menaces proférées à son encontre. Pourquoi cet homme s'acharnait-il donc après elle ? Qu'est-ce que ce pays pouvait lui apporter qu'il s'obstinait à y rester ? Bien sur il n'était pas vraiment question d'aller les lui poser directement, il n'y aurait de toute façon pas répondu. Comme Marcus lui posait quelques questions elle y répondit


"Je n'aie plus de chez moi, il à été détruit et pour le refaire tel qu'il devrait être, cela prendrait ... beaucoup de temps, alors je pense que je vais un peu explorer ce monde ou peut-être irais-jeter un coup d’œil dans Wonderland et demander Asile à mon ami Maud. Je ne sais pas encore"

Elle prit le verre d'eau qu'il lui tendait et écouta attentivement ce qu'il disait, elle était intéressée car elle voulait en être même si pour le moment elle n'avait aucune magie en elle, elle possédait quand même un bon réseau et de bons renseignements donc peut-être pouvait-elle l'aiguillier un peu et participer à cette refonte avec lui.

"C'est une bonne idée et je suis d'attaque pour vous aider, pour le moment je peux reprendre contact avec mes informateurs, du moins voir ceux qui ont survécus, ce qu'ils savent et vous tenir au courant. Il faudrait aussi un lieu, en endroit , un quartier général pour commencer à mettre celà en place. Je n'aie plus de chez moi mais il y a des lieux protégés comme les jardins, peut-être pourriez vous aller voir la gardienne et voir ce qu'elle en pense... Je sais, ... cette auberge qui est devenu un hôpital avait été repris par un homme fort puissant, mais discret, il se nomme Armand. Le fait qu'il le mette à la disposition des malades est déjà un bon point pour lui je crois ... peut-être est-ce aussi une personne à rencontrer"

Elle même ne l'avait jamais vu mais en avait beaucoup entendu parler, il avait voulu installer un système de diligence pour aider les gens à se déplacer, malheureusement c'était tombé à l'eau. Il n'aimait pas tellement se montrer et peu lui avait réellement parler mais elle savait qu'il n'était jamais loin.Alors qu'elle réfléchissait à la suite des événements il lui avait prit la main et lui transmettait de sa magie. Elle la ressentait comme un bien être, comme un manque qui était comblé et dont elle était privé depuis un bon moment. Elle sourit.

"Merci, je ne pense pas savoir un jour vous rendre la pareille comme il se devrait, j'aimerais vous dire que je peux le faire mais je ne sais pas comment me trouver une autre source de magie ... ou par quoi la remplacer"

_________________
Image

Oooh, do you know what you got into?
Can you handle what I’m about to do?
‘Cause it’s about to get rough for you


Haut 
 Profil  
 
 Message non lu Publié: Mer Mars 19, 2014 8:40 pm 
Hors-ligne
~Wanted by the time himself~
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Mer Jan 01, 2014 7:31 pm
Message(s) : 127
Marcus avait fait quelques sauvetages plus tot dans sa vie. Et si il en avait manqué quelque uns, il ne pouvait considérer ce lui ci comme réussie. Certes ils étaient libres tout les deux, mais à quelle prix ? Pour leur libertés, une personne venait sans doute de perdre la sienne. Et comment trouver qui ? Plus les pensées affluaient, plus l'immortel ne voyait qu'une solution pour résoudre ce probléme. Vaincre Negens définitivement. Il ne le connaissait pas aussi bien que Coquelicot, mais déjà il voyait en lui une menace implacable. Un être capable du pire. Le genre de monstre à qui ont ne doit laisser aucune occasion, aucune possibilité de prendre l'avantage.

Pour lui hors de question donc d'en rester là, de laisser le maître du néant sur ce coup gagnant. Malheureusement il n'avait actuellement pas la puissance pour le battre seul. Il répondit donc à Coquelicot :

« Hélas si nous échappons à la casserole ce n'est pas grâce à nous. Negens n'a vus là que l'occasion d'attirer une personne dans ses filets tout en mettant une épée de Damoclès au dessus de nos tête. Je connais le goût de la liberté et il n'a pas cette amertume. »

Observant un la réaction de Coquelicot lorsqu'il se dit qu'elle devrait trouver un autre moyen de se nourrir. Elle avait beau avoir un très bon contrôle de elle même, de ces émotions, il perçut un léger changement. Un froncement de sourcil discret, une lèvre mordu. Il comprit que la tache de trouver une autre source de magie pour la demoiselle serait difficile. Car elle n'en avait pas particulièrement envie. Il ne connaissait pas exactement les modalité de la faim de Coquelicot, mais il avait le sentiment de se trouver face à une personne addicte. Mais il ne voulait pas se montrer insistant et n'en parla plus. Après tout il ne pouvait la forcer à rien, et le fait de l'avoir, du moins d'avoir tenter et réussie par chance, libérer ne rentrait pas dans l'équation. Il changea donc de sujet, se promettant de l'aider à changer de régime alimentaire si elle venait à le vouloir d'elle même. Mais une petite voix dans sa tête ne pouvait s’empêcher de se demander si il ne venait pas de libérer un fléau sur les badland, une dévoreuse de magie. Il la fit taire.

« Si vous le souh...il s’interrompt, puis reprendje vais te tutoyer en fait...si tu le souhaite, je vais sans doute emménager en Brocéliande, du moins ce qu'il en reste. Mais vivre seul dans ce genre de lieux peut être dangereux. Il pourrait être confortable et agréable d'avoir quelqu'un pour surveiller mes arrières. Et ça te ferais un bon point de départ pour explorer ce monde non ? »

Il n'était pas encore sur de vouloir vivre dans cette forêt, la réponse de la sorcière rousse pourrait donc le décider. Il lui fallait un endroit ou se poser, un point d'ancrage. Et quelque part il avait vécus des moments forts dans Brocéliande, et y avait déjà poser bagages. Mais l'absence de Morganne lui donnait l'impression de s'approprier un lieux n'étant pas le sien. D'envahir l'endroit. Mais il pourrait aussi voir cela comme un hommage à une femme qu'il avait admirer, aimer, et qu'il regrettait aujourd’hui. Un dernier hommage. Mais avant il lui faudrait rencontrer la, ou les, personne protégeant les lieux. Car de tout temps les bois de Brocéliande on été protégé.

Il fut ravis d'apprendre qu'elle était prête à s'allier à lui, et à cette futur coalition. Un réseau d'informateur serait un bon début, un excellent début même. Elle débordait d'idée et les partageait, et il écouta attentivement. Ce petit bout de femme dynamique semblait déjà épouser la cause et il acquiesça avec plaisir à ce qu'elle proposait :

« très bonne idée de retrouver tes informateurs. Je pense que les miens sont morts de vieillesse depuis longtemps ! Il faudrait savoir qui seraient susceptibles d'accepter de mener un combat contre Negens. Pour ce qui est du lieu, je pensait symboliquement nous installer dans le château de l'ancienne princesse Crystal. Mais peut être n'y a t'il que moi qui voit dans ces lieux un symbole. Ici est un hôpital et c'est parfait, il nous en faudra un. Un refuge pour ceux qui ne peuvent pas se défendre. Cela sera un des endroit à protéger avec le plus d'ardeur. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai peur que Negens soit du genre à s'attaquer à l'ambulance ! En tout cas j'irais voir les deux personnes que tu avait cité. Cela fera un bon début. »

Elle sembla apprécier la magie offerte et lui fut étonner de la quantité qu'elle put absorber. Non qu'il en manqua, elle coulait en lui comme le sang dans ces veines. Mais la plupart des êtres normaux se serait effondrer devant une telle quantité. Elle au contraire sembla bien mieux, plus en forme. Il pouvait à présent comprendre pourquoi se priver de magie devait être difficile.

« Me rendre la pareil ? Pas la peine ! Et en attendant de trouver une source alternative, je pourrais faire office de calice. Une raison de plus pour que nous devenions colocataire ! »

_________________
Image
Avatar: noiry
Modif: moi


Haut 
 Profil  
 
 Message non lu Publié: Mer Mars 26, 2014 1:10 am 
Hors-ligne
Little Red Riding Hood
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Ven Déc 13, 2013 2:08 am
Message(s) : 58
Bon il fallait l'avouer, Coquelicot n'était pas aussi Héroïque que Marcus, oui elle voulait détrôner Negens mais ce n'était pas forcément pour sauver tout le peuple de Twotf, après tout c'était lui qui les avait bannis avec Wonderland pendant si longtemps. C'était un peu plus égoïste elle voulait reprendre ses terres, ses activités et que tout redevienne comme avant. Bon c'était hautement improbable car elle ne retrouverait plus une amie comme Boucle d''Or qui la endormait ses clients et si elle jugeait que c'était des racailles les refilait à Coquelicot. Elle n'était pas non plus vraiment tracassée par le sort de celui qui avait prit leur place. Bon c'était malheureux mais qu'y faire. Évidement si on lui avait dit que c'était TItus peut-être aurait-elle réagit autrement. Elle le connaissait, l'aimait bien mais tout le monde aimait Titus c'était comme ça. Bref pas un instant elle ne pouvait s'imaginer qu'un de ses amis soit la-bas à sa place, c'était forcément un étranger, oui un étranger c'était toujours mieux.

"En attendant nous sommes quand même libre, ce qui donne un peu d'avance et l'occasion d'agir, car je ne suis pas dupe j'ai entendu toutes ses menaces ... par contre je ne suis pas bien certaine de comprendre ou savoir exactement ce qu'il veut, ce n'est pas un grand parleur du genre qui va se trahir .... "

Et ainsi dévoiler sa faiblesse, et non, il ne l'avait pas fait, a dessein surement. De l'instant ou elle l'avait eut dans son champ de vision jusqu'à maintenant il n'avait prononcé que peu de paroles qui auraient pu faire croire qu'il était un peu benêt car elles étaient brèves et légèrement prétentieuses. Mais elle le savait ,l'avait comprit tout de suite, il cachait bien son jeu. Maintenant peut-être autour d'eux il y en avait qui savait plus de chose, d’où l'intérêt du réseau qu'elle avait créé. Seulement qu'en restait-il, maintenant qu'elle pouvait commencer à apercevoir ce qui lui avait échappé car elle était prisonnière dans un endroit supposant ne pas exister : le néant. Bien sur Marcus était dans le bon quand il pensait qu'elle n'avait pas vraiment envie d'arrêter ce qu'elle avait pratiqué jusqu'ici. Elle était une addicte, comme les vampires au sang, mais un genre différent qui ne fait partie d’aucune et qui s'est forgé toute seule. Elle aimait bien sa différence même si elle ne pouvait s'en vanter devant tout le monde, même si ce n'était pas très morale. Il fallait comprendre que cela faisait des bien des années qu'elle fonctionnait de cette façon, elle n'en connaissait pas d'autres. Si elle avait été enfant, petite, et presque comme tous les autres, mais les souvenirs s'étaient effacés, c'est un peu comme si cela n'avait jamais existé. Sa proposition par exemple était alléchante ....


"Hum oui, ça serait un bel endroit, je pourrais ainsi tout en ayant un lieu d'encrage, aller voir ce qu'il reste de Wonderland, des gens qui j'y connaissais, de mon réseau et remettre cela en route si il y eut quelques pertes depuis que j'ai été emprisonnée et je n'en doute pas. Mais aurait-on le droit, j'ai entendu dire que sa gardienne n'était pas commode"

Elle n'avait jamais rencontré Morganne mais elle en avait beaucoup entendu parler. Cependant selon ses dernières nouvelles - il fallait qu'elle vérifie avant d'avancer quelque chose - elle avait autorisé un certain Rowan à prendre le relai. Jusqu'ici elle savait que Brocéliande n'avait jamais été considéré comme un lieu ou on pouvait s'implanter comme on en avait envie. Ce qu'elle ignorait c'est que Brocéliande n'était plus du tout la même et que ses gardiens répondaient aux abonnés absents pour deux différentes raisons mais avec les mêmes conséquences. Ensuite même si elle rechignait à changer, elle appréciait Marcus, après tout il avait bien été prêt à changer de place sans la connaître. Que certain qui l'avait connu l'aurait tout simplement laisser rôtir là. Non non pas Hansel ou Gretel, ils étaient moins innocents qu'on le dit et certainement pas morts.

Mener un combat contre Negens, qui ? Dans le temps c'était certain : Morganne, Irfane, Hystéria et quelques autres ce seraient levés tous ensemble. Maintenant ? Y avait-il quelque part une force caché dont elle était au courant mais qui ne s'était jamais révélé et qui aurait pu .... et voulu. Peut-être que ...


"J'ai bien entendu parler de cett... ce personnage, qui, je le crois, pourrait vous êtres utile mais ... Il parait qu'il est difficile à apercevoir, ou ne le voit pas qui veut ... C'est une salamandre. On m'en à quelque fois parlé, elle ... il vivrait à twOtf depuis très longtemps mais ne s'est jamais mélé au monde. Quelques uns l'ont rencontrés et pour ce que je sais il à complétement changé leur vie. Il n'est pas du genre à combattre mais si on lui fait miroiter les enjeux du bien et du mal ...."

Elle s'était tue cherchant d'autres noms et d'autres personnes dans le répertoire qu'elle avait dans la tête. Tout d'abord même si elle ne bougeait pas elle avait parfois eut de la visite fort intéressant qu'elle avait laissé filée. Ensuite elle se faisait tout rapporter car elle était curieuse et parfois tendait des filets pour appâter certaines personnages qu'elle aurait souhaité rencontrer.

"Mais bien sûr que c'est un symbole" reprit-elle soudainement en passant du coq à l'âne "Même moi qui est été absente si longtemps puisque exclue de ce monde, la chose sur laquelle je pouvais me raccrocher et était immuable était le château de Crystal, de plus il représentait un peu d'ordre, de rigueur, le bien .... enfin tout ce qui se battait contre "les Negens", d'ailleurs oui il l'attaquera car il me semble qu'il l'a déjà fait, l'ancien hôpital, l'un des prisonniers avait eut le temps de le me dire"

En passant à coté de son nuage alors qu'elle tentait encore parfois d'avoir des conversations. Parce que si vous rencontrez 50 personnes, même si vous avez un super mémoire, allez retenir chaque juste là ou vous avez été coupé. Le temps de se rappeler chacun et c'est reparti pour un tour. Mais elle était quand même arrivé à savoir que son geôlier avait prit d’assaut l'hôpital et en avait fait un champ de ruine.

"Mais si j'allais vous affaiblir ?" demanda t'elle curieuse.

Car il était puissant mais elle n'avait elle pas eut l'impression d'avoir absorbé tant que cela, puisqu'elle était comme ceux qui avec le temps en veulent plus et encore plus. S'il devait être sa source, pour égaler la magie qu'elle récupérait il faudrait qu'il soit sacrément de taille. Ce dont elle ne doutait pas. Mais elle n'avait aucune idée quant à voir si cela lui faisait le même effet ou non. Mais pourquoi pas approfondir ?

_________________
Image

Oooh, do you know what you got into?
Can you handle what I’m about to do?
‘Cause it’s about to get rough for you


Haut 
 Profil  
 
 Message non lu Publié: Mer Avr 02, 2014 3:59 pm 
Hors-ligne
~Wanted by the time himself~
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Mer Jan 01, 2014 7:31 pm
Message(s) : 127
« Ce qu'il veut je l'ignore aussi, mais je ne doute pas que se soit négatif pour le peuple des Badlands. Negens est un tyran, un être malfaisant, et à aucun moment je n'ai put sentir la moindre étincelle de bonté en lui. Seulement une ombre tentaculaire qui se repend à partir de son cœur pour corrompre tout ce qu'il approche, ou le détruire... »

Peut être l'immortel faisait il erreur, peut être au fond de Negens y avait il quelque chose de bon. Mais la noirceur habitant le maître du néant avait étouffé celle ci depuis longtemps, si elle avait seulement un jour existé. Autant Marcus pouvait croire en la rédemption, autant son instinct lui hurlait de ne jamais laisser cette ouverture à son nouvel ennemis. Qu'il devrait profiter de la moindre faiblesse pour l'abattre. Rarement il avait eu un tel pressentiment, une telle combativité envers un adversaire. Cette envie implacable de le battre, à jamais, sans lui laisser de chance de replis. L'instinct du guerrier démoniaque qui coulait encore dans ses veines pourtant si ancienne, sans doute. La dernière fois qu'un tel sentiment l'avait éprit, il s'agissait d'Abadon.

Mais déjà leur conversation passait à un autre sujet. Il aimait la façon dont ils discutaient, bondissant d'un thème à un autre, laissant fuser leurs idées comme des feux d'artifice. Il y avait dans ces dialogues entremêles, un peu brouillons même, un quelque chose d’électrisant. Bien sur il aurait put se méfier de Coquelicot, car il ne doutait pas qu'elle ne fut pas aussi vertueuse que lui. Mais il sentait, à l'inverse de Negens, en elle quelque chose de plus bénéfique. Il avait l'impression que si elle avait ces travers, c'est que sa vie l'y avait amené par tout les chemins. Après tout pouvait il la juger lui qui avait un passé plus sombre que la nuit, avait épousé une démone. Parmis les gens qu'il avait côtoyé nombreux avait un lourd passif, beaucoup avait arpenté la voix de la rédemption. Il avait apprit à placer sa confiance dans ces gens trouble, car souvent, à l'instant critique, au moment vital, se sont ces personnes qui font penché la balance pour un camp ou l'autre. Lorsqu'elles viennent à choisir.

Il se sentait bien avec elle, en confiance, le genre de sentiment qui ne trompe pas. Alors il continuait de discutait avec elle, et continuerais de croire en elle :

« Hélas j'ai bien peur que la gardienne de Brocéliande s'en soit allé, et ne revienne jamais. Et si je me trompe, je ne pense pas qu'elle m'en voudra. J'ai déjà vécus un peu dans ces bois, et j'ai connus Morganne. Je crois même que nous étions assez proche d'être des amis. »

La fée lui manquait, sans aucun doute, et sans qu'il puisse le cacher. Une ombre était passée sur ses yeux d'or. Si elle avait été là, elle l'aurait sans doute aidé. Elle aurait réunis les être les plus puissant de ce monde, aurait marcher sur le néant et mit Negens à bas. Elle lui aurait donné force de conseil. Et surtout un point fixe dans se monde en mouvement, en changement trop rapide pour lui. Mais même la reine de Brocéliande semblait avoir déserté les lieux, et cela ne faisait qu'accentuer cette boule dans sa gorge, cette peur que se monde ne soit définitivement tombé dans le chaos et l’oublie. Quand les gardiens désertent, les rempart finissent par céder.

Il écoutait attentivement Coquelicot tandis qu'elle lui présentait la possibilité d'un allié puissant. Une salamandre, ancienne à priori. Capable de changer la vie des gens. Il acquiesça donc :

« C'est une bonne idée. Saurait tu où je pourrais commencer à le chercher ? Si il venait à accepter de nous aider, il pourrait en motiver d'autres à se joindre à nous. »

Car Marcus était conscient d'une chose : après être partis si longtemps, il n'avait plus la même notoriété qu'avant. Et ses principaux alliés n'étant plus, il lui en faudrait de nouveaux, et donc les convaincre de se battre à ses cotés. Choses difficile en réalité, rare sont les gens qui sont prêt à tout risquer pour une guerre qui pourrait ne pas les concerner.

Elle trouva son idée bonne pour ce qui était d'installer un quartier générale dans l'ancien château de Crystal. Il trouvait amusant ,que même après des ruptures temporelles donc potentiellement des milliers d'années, ce château resta un symbole. Pourtant l'impératrice, ou reine sa mémoire lui faisait défaut, avait quitter ce monde depuis longtemps. Mais elle restait dans la mémoire de tous comme la créatrice des ces terres pourtant bien transformées depuis l'époque de son règne.

« Bien, après avoir trouvé quelques personnes prête à nous aider, nous pourront alors nous installer, avec l'accord de la gardienne des lieux, dans le château. »

Encore une fois le sujet changea, mais il arrivait à suivre sans trop de soucis les quatres conversations qu'ils menaient de front.

« Peu de chance. J'accumule sans en utiliser de la magie depuis...disons très longtemps. Je pourrais vous nourrir des siècles sans que cela ne m'affecte. Et j'ai toujours été...disons que, sans me vanter, je crois être capable de canaliser beaucoup de magie. Alors même si je revenait à user de mes pouvoirs, se que je risque de devoir faire si je rentre en guerre, je croit que je pourrait encore vous servir de calice. »

_________________
Image
Avatar: noiry
Modif: moi


Haut 
 Profil  
 
 Message non lu Publié: Ven Avr 11, 2014 5:56 pm 
Hors-ligne
Little Red Riding Hood
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Ven Déc 13, 2013 2:08 am
Message(s) : 58
Coquelicot était assez d'accord avec Marcus en ce qui concernait Negens, des "mauvaises" personnes elle en avait fréquenté, il y avait cependant toujours quelque chose qui les rachetait - à ses yeux du moins -, mais chez cet homme, elle n'avait rien décelé qui pu être sauvé ou mis en avant. Elle aurait bien voulu car elle n'aimait pas mettre les gens à terre. Son esprit était particulièrement ouvert à la différence étant elle-même un produit peu commun. Elle n'aimait pas cracher sur les gens mais il fallait le dire Negens n'y mettait pas beaucoup du sien. On aurait même dit qu'il prenait du plaisir à se faire détester. Ce qui la tracassait un peu, car pour en arriver ou il était même si il se trouvait puissant, il ne devait quand même pas être idiot. Sinon l'idée que twotf fut livré à des mains bricoleuses, magiques et inexpertes lui faisait craindre le pire. Que pouvait-il arriver encore ? Qu'est-ce qui se cachait dans l'ombre ?

Comme ils parlaient de beaucoup de choses, et la faute lui en revenait, elle avait toujours eut tendance de sauter d'un sujet à l'autre, elle n'exprima pas ses doutes sur le tyran qui vivait dans le néant. il lui fallait pousser un peu plus ses investigations pour commencer. Beaucoup de choses l'interpellaient et elle devait faire ses recherches pour trier le bon de l'inutile et arriver à des conclusions qui la dirigeraient le plus prêt de la vérité. Non qu'elle n'eut pas confiance en Marcus, elle aurait été mal placée mais surtout il était visible qu'il avait aussi des projets et il serait plus sain qu'il poursuive les siens pendant qu'elle fouinait de son coté.

"Oui mais ça fait un moment qu'on disait qu'elle ne se montrait plus" ajouta t'elle à propos de la gardienne de Brocéliance "Ce que je sais c'est qu'elle avait permis à un autre jeune homme de s'y installer et de veiller sur l'endroit en son absence. Je ne le connais pas, et ne sait pas pour l'instant si il à ou non subit le même sort que la plupart des gens. Mais je suppose qu'elle préférerait savoir sa forêt protégée par des mains amies que souillées par des pieds ennemis"

Il était bien connu, même avant sa disparition que Brocéliande était presque comme le bébé de Morganne, qu'elle ne faisait qu'un avec elle et qu'elle ne supporte pas qu'on ne la respecte pas. Évidement les gens changent et parfois délaisse certains intérêts pour d'autres. N'ayant pas une seule petite seconde l'idée qu'ils pourraient être blessés à leur retour quand tout aura changé et que leur place n'existera plus. Elle déjà savait ce que ça faisait de voir détruire devant ses yeux un endroit qu'on à prit des années à rendre précieux et inestimable alors quand on le découvre, au tournant du chemin .... sans y avoir songé avant.... Donc oui il était cent fois plus préférable que ce soit un amie de la fée qu'un inconnu qui prenne soin de cet endroit. Ou plusieurs tant qu'on le lui rende intact ou ce qui s'en rapproche le plus à elle ou un de ses descendants.

"Oh Oui je sais, dans le centre du monde, beaucoup l'ont aperçu du coté de l'arbre centenaire, quelques uns seulement lui ont parlé de ce côté là aussi, il semble qu'il apprécie cet endroit "

Elle avait vu quelque chose comme de la tristesse passé dans le visage de Marcus, mais elle ne demanda rien car elle estimait qu'ils se connaissaient encore trop peu pour ce genre de familiarité. Pour le moment pleurer sur son sort ne servait à rien , si elle lui montrait de la compassion elle se laisserait aller à ses propres tristesses et ça ne pouvait pas les aider pour le moment. Pour lutter il fallait se nourrir de la colère rebondir sur ce que l'on vous infligeait, elle l'avait apprit toute petite. Elle aurait pu aussi ajouter qu'il fallait se montrer dans sa plus simple apparence mais finalement peut-être que ce serait pire que mieux de lui donner des conseils, peut-être aurait-il la meilleure attitude de lui-même.

"Certainement il se trouve des gens qu'on ne connait pas, ou dont on à entendu parler mais qu'on à jamais vraiment fréquenté et qui pourrait être de notre coté, il faudra passer le mot, peut-être organiser quelque chose ou les gens viendraient et qu'il serait possible alors de voir ou de rencontrer certains qu'on aurait jamais vu avant ... Il faudrait faire cela dans un endroit protégé et rapidement avant que Negens ne gagne trop de terrain.

Elle se tue se rendant compte qu'elle se laissait aller à son leadership naturel, qui ne s'exerçait jamais beaucoup généralement car elle était maîtresse en son royaume vide. Qui n'existait plus. Il était plus que généreux de se proposer comme calice elle ne le redirait jamais assez mais elle doutait vraiment de sa capacité à la rassasiée. Cependant ces détails pourraient - ou non - être évoqués plus tard, elle tenterait de trouver une solution en attendant. Elle avait cru entendre que les vampires pouvaient se nourrir par ici, peut-être pourrait elle s'adresser à un médecin pour voir ce qui était possible pour elle. Pour apaiser cette faim qui criait en elle. Rien de ce qu'elle pensait ne pouvait se lire sur son visage, elle n'avait qu'un charmant sourire pour Marcus et hocha la tête à la proposition.

"Certainement et je vous en remercie"

_________________
Image

Oooh, do you know what you got into?
Can you handle what I’m about to do?
‘Cause it’s about to get rough for you


Haut 
 Profil  
 
 Message non lu Publié: Jeu Avr 17, 2014 2:05 pm 
Hors-ligne
~Wanted by the time himself~
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Mer Jan 01, 2014 7:31 pm
Message(s) : 127
Ayant déjà rencontré le mal sous de nombreuses formes, Marcus se tracassait bien moins de savoir que Negens prenait plaisir à faire le mal. Il est des êtres si profondément noir, que leur vie entière, leur actes les plus futiles, sont tourné vers la haine. Il ne doutait pas que Negens, sous des apparences de brutes en armure à pointes, soit capable de subtilité et de manipulations perverses. Le fait de se faire passer pour une brute étant une stratégie veille comme le monde pour intimider et faire reculer les esprits les plus faibles. De plus, au fait de voir Negens si visible, il se demandait si celui ci agissait seul. En effet, souvent, lorsqu'un ennemi est particulièrement visible, il agit en binôme avec un maître des ombres, qui agit en secret pendant que tout les regards sont tournés vers la brute, le tyran. Un apprenti ? Une éminence grise ? Tout comme Coquelicot, il se dit que quelqu'un d'autre agissait, ou agirait bientôt, pour Negens de façon discrète. Restait à savoir dans quel but ? Negens cherchait il simplement le chaos ou avait il des objectifs plus précis ? Marcus aurait tout donner pour avoir à ces cotés ces anciens compagnons, dont certains avait un don pour trouver les secrets, pour espionner. Mais à présent il lui faudrait ce recréer un cercle d'alliés. Coquelicot en serait sans doute le premier élément. Il avait eu de la chance de la rencontrer finalement, bien qu'il n'ai toujours pas trouvé de trace de sa famille.

Son immortalité lui avait donné se don, celui de ne pas penser à ce qu'il le tracasse tout le temps, de mettre de coté ces soucis pour des causes plus altruistes. Une qualité, et pourtant un défaut, puisque cela le rendait parfois distant de sa famille. Ici par exemple, il la chercherait plus tard, quand le monde ne sera plus menacer...seulement, le monde n'est il pas toujours menacé ?

Il continuère sur la forêt, et tandis qu'il en parlé, il se mit à repenser à Brocéliande, et un souris apparus sur son visage. Malgré la disparition de ces amis, il avait de nombreux souvenirs dans celle ci, suffisant pour que la tristesse présente peu de temps auparavant disparaisse rapidement :

« Oh, je ne pense pas que la grande dame Brocéliande laisse facilement des pieds ennemis la souiller. Elle les donnerais en pâture à des créatures sauvage, et en ferait du fertilisant ! »

Il sourit plus encore en imaginant cette scène, des brigands courant, tentant d'échapper à des branches, et des racines, récalcitrantes. Mais déjà elle abordait le sujet suivant, et il acquiessa :

« Je connais bien le centre du monde. J'ai pas mal vagabonder sur les rives de la rivères rouges à une époque. Je crois même que c'est là que j'ai rencontré Morganne ! Et c'est très souvent que c'est auprès de celle ci que je faisait mes retours. C'est amusant que ce soit dans le centre du monde que de nouveau mes pas m'emmène, pour trouver un allié. Ce monde est petit, et j'ai parfois l'impression que le destin s'amuse à me faire suivre mes propres traces. »

Ou lui faudrait il aller ensuite ? Le portail ? Le champ de coquelicot ? Déjà il était venus sur le lieux de sa rencontre avec Hystéria, il aurait bientôt sur celui de celle avec Morganne...devrait il aussi parcourir les plaines arides de Pyrathia ? Pousser la veilles portes du Gai Tripot ? Depuis combien de temps n'avait il pas mit les pieds dans ces lieux ? Il avait peur que la nostalgie, la tristesse, ne le gagne en une vague immense lorsqu'il y retournerait. Il chassa au plus vite ces pensé. Il traiterais se problème au moment donné, pour l'instant il y avait plus urgent !

Il examina la possibilité d'une réunion, pesa le pour et le contre. Contre ? Réunnir en un lieux tout les ennemis potentiel de Negens. Lui permettre de les frapper en un cout, de les espionner, des les manipuler. Pour ? Rencontrer des gens, s'organiser, reprendre un semblant de contrôle sur se chaos maléfiques. Apporter des nouvelles idées, des points de vus différents. Il accepta donc l'idée de Coquelicot, ravis de la voir si pleine d'entrain :

« Tu as raison, il faut organiser une sorte de rencontre. J'irais passer le mot dans la gazette. Je n'ai pas forcément envie d'être discret. Peut être que de savoir qu'il à des ennemis mettra un coup de pression à Negens, lui fera commettre des erreurs ? Et je pense qu'il est suffisamment futé pour ne pas attaquer quand nous serons tous réunis. Et le fait de montrer que l'on résiste, à visage découvert, en inspirera certains, leur donnera du courage ? »

Il appréciait l'implication de la sorcière, trouvant en elle, au fil de la discution, une future leader. Elle avait un charisme naturel, et des idées. Cela la placerais sans doute en premier plan de l'organisation, sans même qu'elle ne s'en rende compte. Marcus avait l'impression que la demoiselle pourrait être un élément crucial, essentiel, dans cette guerre. Car, la guerre, c'est ce qui finirait par arriver. Il ne cacha pas ces idée et dit :

« En tout cas je suis content d'être tombé sur toi. Je n'aurais pus trouvé plus motivé, plus futé et pleine d'entrain. Merci, tu me redonné un peu de courage. J'ai l'impression de retrouver mes 800 ans ! »

Il partis d'un rire franc, cristallin. Oh il avait changé le sombre et mystérieux Marcus, devenant plus humain. Plus fragile peut être, mais tellement plus fort à la fois.

_________________
Image
Avatar: noiry
Modif: moi


Haut 
 Profil  
 
 Message non lu Publié: Dim Avr 27, 2014 7:56 pm 
Hors-ligne
Little Red Riding Hood
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Ven Déc 13, 2013 2:08 am
Message(s) : 58
Bien que le sujet de Negens soit intéressant - et encore c'est parce qu'il s'invitait d'une certaine manière -, une fois qu'on en avait fait le tour, il n'y avait pas grand chose à ajouté il fallait surtout mettre en pratique ce qui était annoncé. On ne pourrait en savoir plus avant et faire trop de plan sur la comète ne revient qu'à une chose dépensé trop d'énergie sur les mauvaises pistes. Peut-être [b]Negens[/b] n'agissait pas seul mais peut-être que oui au départ et qu'à sa suite venait se greffer un certain nombres d'individus opportunistes ou de passage qui renforçait son coup d'éclat. Après tout, il arrive que ce qui est tenté de façon suicidaire réussisse mieux que ce qui est planifié depuis des lustres. Donc avant toute chose il fallait se renseigner ce qu'elle comptait bien faire.

Pour ce qui était de Brocéliande elle était tout à fait de l'avis de Marcus, même si elle ne la connaissait pas aussi bien que lui et n'avait pas eut les mêmes relations avec son ancienne gardienne. Du moins celle qu'on lui avait toujours reconnue. Elle savait aussi que Morganne avait une confiance totale en rowan le mari ou l'amour de Laure sa fille. Mais était-il encore de ce monde ? Il fallait absolument qu'elle retrouve ses sources car la forêt ne devait pas être prise à contrepied sinon elle pourrait réagir très mal et devenir aussi un ennemi et ce n'était pas souhaitable.

"Le problème est je crois celui-là ... qui est-elle prête à reconnaître comme ami(e)s ? Si elle se retrouve seule, perturbée par tout ce qui est arrivé, ne deviendra t'elle pas méfiante envers tout ce qui se présentera ? Voudra t'elle reconnaître ses anciens amis ? Sans doute que oui, et probablement ce n'est pas à moi de me charger de cela à moins qu'elle ne demande une personne neutre alors dans ce cas ..."

Dans ce cas seulement elle pourrait intervenir car si elle n'avait jamais été en particulièrement bon termes avec la gardienne et la forêt, elle n'avait non plus jamais été en mauvais terme. Du coup il n'y avait pas de mauvais sang entre deux et ça pouvait se révéler très utile pour la suite. Elle remarqua qu'il était amusé par ses pensées et n'intervint pas. Laissant cheminer ses propres pensées. Mais elle enchaîna quand il évoqua le centre du monde.

"En réalité pour lui c'est dehors, son monde n'est pas dans la même densité que la notre, cependant après ce qui s'est passé peut-être est-il enfermé la bas ou le contraire. Je pense que ça doit être à la fois la grande beauté et la grande diversité qu'on trouve au centre du monde qui attire sa curiosité."


Elle par contre n' y avait pas été souvent, elle était né dans un bout de Wizardend renommé Wonderland puis Badlands désormais. Elle avait fait parti des gens bannis, elle était revenue mais n'avait plus énormément bougé. Elle connaissait beaucoup de choses sur tout un chacun sans presque jamais être sorti de chez elle. Comme Marcus semblait d'accord pour la petite fête/réunion elle sautilla sur place. Elle pouvait encore réagir en enfant quand elle était contrariée ou excitée tout comme elle pouvait tout autant avoir une grande maîtrise de soi.

"je ferais aussi courir le bruit par mon réseau pour qu'il y ait le plus de monde possible"

Au fond, elle commençait à vivre plutôt bien cet arrachement à sa terre et ses habitudes, elle se sentait bien, mais bien sur c'était sans compté sur le fait que l'immortel l'avait nourrie et quand ce serait finit et qu'elle ressentirait à nouveau cette double faim de magie et de chair, cette fois-ci tout ne serait plus aussi facile. Elle se disait en secret que si elle pouvait arriver à avoir un petit bout de negens elle serait peut-être à jamais nourrit et que ça pouvait être une source si puissante qu'elle n'en viendrait jamais à bout. Elle secoua avec vigueur sa chevelure pour en revenir à leur conversation.

"Tant mieux si je te redonne du courage, car oui motivée je le suis, et je m'impliquerait autant qu'il faut pour que nous puissions nous tirer de cette horrible situation"

_________________
Image

Oooh, do you know what you got into?
Can you handle what I’m about to do?
‘Cause it’s about to get rough for you


Haut 
 Profil  
 
 Message non lu Publié: Lun Mai 12, 2014 11:46 pm 
Hors-ligne
~Wanted by the time himself~
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le : Mer Jan 01, 2014 7:31 pm
Message(s) : 127
Du même avis que Coquelicot, Marcus écarta Negens de ses pensées pour se concentrer sur autres choses. Bien que ces prochaines actions seraient liées au combat contre le tyran, elles verraient des rencontres et l'accomplissement d'actes s'éloignant d'une confrontation directe avec le chevalier du néant.

Marcus n'avait jamais eu de soucis pour entrer dans Brocéliande. Mais, sans le réaliser, il ne l'avait réellement fréquenter que lorsque Morganne en était la gardienne. Dans d'autres temps, il avait finalement peu marché dans l'étrange et mystique forêt, lui préférant les décors variés du centre du monde, ou les épines rocheuses acérées de Pyrathia. Sans doute ces montagnes faisaient elles vibrer en lui ses origines démoniaques, lui rappelant le monde de souffre et de roche d'où il était née. Encore aujourd'hui il aurait troqué n'importe quel lieu pour une verre au Gai Tripot, comme au bon vieux temps. Lorsqu'il en aurait l’occasion, une fois sa tache accomplie, une fois Twotf en sécurité, il aurait peut être dépoussiérer une vieille bouteille de bourbon. Il en avait caché quelques une dans les caves du bar.

« Morganne...je ne sais pas... Plus on en parle plus j'ai le sentiment qu'elle ne reviendra pas. Pas comme on l'a connus. Tu as sans doute raison, qui sait ce qu'il adviendrait. Mieux vaut il ne pas compter dessus. J'irais trouver le nouveau, ou la nouvelle, gardienne des lieux et lui demanderais la permission pour nous de vivre là bas. »

Le fait d'avoir pensé au Gai tripot lui avait donné soif. Pourtant les colations présentes ici ne proposaient rien de bien fort. Le temps de l'auberge du Dragon semblait loin derrière, ces tonneaux de bières devaient être vide depuis longtemps, et les tables tachées de graisse et de mousse avaient laissé la place à des lits de camps et des civières. Si un lieu avait profondément changé en même temps que ce monde, le Dragon Brûlé en serait l'exemple parfait. De lieux de débauches conviviales, il était devenus centre de recueillement et de soin. Restant cependant positif. Marcus se jura alors de trouver le lieu de repos de ce brave Maestro et d'aller lui rendre hommage. Il avait gérer des années durant ce centre névralgique de la vie sociale de ce monde. Qu'avait il reçut en retour ? La mort. Triste destin.

« Si la beauté et la diversité sont ce qui intéresse cette salamandre, nul doute alors que j'ai des arguments de poids pour le faire sortir de sa retraite. Les Badlands, bien que sombres et funestes, ont toujours cet beauté qui se trouve dans les multitudes de paysages et d'être que l'on peu y croiser...j'ai ouïe dire que les démons loups sont encore de la partie...eux aussi pourrait faire des alliés de poids ! »

Il se dit qu'il lui faudrait rencontrer beaucoup de monde. Il se frotta le menton, grattant une barbe naissante, et sembla réfléchir.

« Récapitulons...la salamandre, l'être qui protège Brocéliande, votre réseau, peut être mes anciens amis ou compagnons d'armes. Les démons loups...nous avons beaucoup de travail en perceptive ! Par ou pense tu que nous devons commencer ? »

Il saisit une pomme, en désespoir de cause après avoir vainement cherché de l'alcool, et la croqua à pleine dents. Un sourire radieux, d'une beauté et d'une fraicheur rare, éclaira son visage. Il respirai la vie, la passion. Elle qui n'avait jamais connus le triste et terne Marcus des temps anciens ne pouvait pas voir la différence. Cependant quelle énergie il dégageait, à cet instant précis, a demi assis sur la table, une pomme dans la main, le regard dans le vague.

L'aventure, la vie, semblait lui donnait sa force. Lui même ne s'en rendait pas compte, mais pour un être sensible à ces choses là, nul doute que sa magie même s'en trouvait affectée. Comme un fossile reprenant soudainement vie.

_________________
Image
Avatar: noiry
Modif: moi


Haut 
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
 
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Index du forum » The Badlands » L'hôpital du Dragon Brulé


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

 
 

 
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
cron
Traduction française réalisée par phpBB.fr