Twotfien, Twotfienne, bonjour,

Nous sommes heureux de vous annoncer qu’à présent l’équipe de la gazette est au complet : un nouvel et dernier élément s’est joint à nous pour nous faire partager les actualités Twotfiennes. Nous n’en dirons pas plus sur lui pour le maintenant, car qui sait, peut-être sera-ce notre prochain interviewé !

Revenons-en à nos précédentes affaires… Après leur expédition aux Enfers, nos amis sont tombés bien bas : tandis que notre fée batifole toute nue avec un vampire en décomposition, la gardienne des Cieux aurait réussi à échapper à son kidnappeur ; Moebius, qui de son côté, désespéré, aurait atterri au bal annoncé dans la précédente édition, et tenterait à présent de profiter de l’état passablement ivre d’un être bleuté de sexe masculin pour obtenir ses faveurs. Nous ignorons s’il s’agit du résultat obtenu par l’effet d’hallucinogènes, ou la stricte vérité, ni laquelle des deux solutions est la pire. Il semblerait en tout cas que pour venger la mort du brave moustique qui a sauvé Twotf, défait Hadès et libéré Irfane mais qui acheva sa vie avalé par le chat Titus, la gardienne des Cieux, elle, aurait attiré le dit chat dans ses filets, probablement pour en faire son dessert à son tour – œil pour œil dent pour dent, comme on dit… Laar de son côté, profiterait de son état de travesti pour entraîner un jeune garçon haut comme trois pommes qui semble-t-il serait la progéniture de Laar lui-même et de Mystic Angel – l’affaire se complique ! Si vous vous souvenez bien, il était encore, aux dernières nouvelles, sous la garde d’une certaine voleuse qui semble quant à elle s’être volatilisée - aux Cieux ; sûrement pour obtenir des comptes de leur gardienne. Après tout, la paternité n’ayant pas encore été prouvée, nous ignorons tout des conditions de cette naissance…

Dame Irfane de son côté n’est pas en reste : à peine sauvée de son persécuteur, éprouvant encore la perte de celui qui était autrefois son bien-aimé, elle se console déjà dans les bras d’un autre homme qui, parait-il, aurait pourtant tenté de tuer ses trois petits sauveurs (la boule de poil, le lutin – dont nous n’avons d’ailleurs aucune nouvelle : se pourrait-il qu’il ait réussi ?- ainsi que le moustique dont nous connaissons le triste sort). Alors, instinct masochiste ou autre raison inconnue de nos oreilles indiscrètes ?

Voilà, c’est donc tout pour cette sixième édition ; nous n’en savons pas plus pour le moment mais ne manquerons pas de vous tenir au courant des déboires et autres secrets honteux des plus grands noms de cette population Twotfienne.

Vos dévoués serviteurs, Isman, Cyann, Pearl et XXX

Erratum : Nous avons reçu récemment un message de la fée Morganne, qui prétend que l’interview publié d’elle dans notre dernière édition est un faux. Nous ignorons s’il s’agit d’une extrême mauvaise foi de sa part ou d’une erreur de notre reporter, mais comme nous sommes fair-plays, nous lui avons donc accordé son droit de réponse, publié ici. Merci de nous en excuser.