Interview de Loki, en exclusivité sur La Gazette de Twotf !

Loki entre, une cigarette aux levres, qu'il consommera et rallumera tout au long de l'interview. Apres les formalités d'usage, nous commençons l'interview, assez éprouvant pour moi comme vous allez le voir

C : Bonjour Monsieur, installez vous, je vous en prie. Bien, nous allons commencer, êtes vous prêt ? L : Ca dépend pour quoi... Mais j'avoue être prêt pour pas mal de chose avec vous...

C : euh, bien, et bien.. nous allons commencer, quel est votre nom ? L :Loki, et vous ?

C : Euh, je m'appelle Cyann. Avez vous un surnom ? L :C'est un fort jolie prénom. Il vous va à ravir... Sinon pour les surnoms je ne sais pas trop. Je ne m'en rappelle pas. J'ai dû en avoir, peut être comme tout le monde. Mais j'en sais rien. Par contre dois-je vous appeller par votre doux prénom ou voulez vous que j'utilise un surnom à votre égare charmante demoiselle ? (Ton cajoleur sourire en coin, clin d'oeil tout ça)

C : Et bien, vous savez, Loki, nous sommes ici pour parler de vous, et non de moi, donc appelez moi comme vous voulez (sourire poli). Quel age avez vous ? L :Pourtant je suis sur que vous êtes un sujet de discution et d'étude bien plus intéressant que je ne le suis. Mais pour vous répondre : Je ne saurais pas vraiment dire. J'ai beaucoup voyagé de monde en monde. Le temps dans sa relativité ne passe pas de la même façon partout. Et même si c'était le cas les calendriers ne sont pas les mêmes. Ma condition de démon fait aussi que les années qui s'accumulent ne se voient pas vraiment. Je suis sans doute vieux pour certains et un jeunot pour d'autre. J'espère en tout cas ne pas être trop vieux pour vous séduire. (clin d'oeil)

C : hum.. bien.. Pourriez vous vous decrire physiquement pour que nos lecteurs puisse avoir une idée de votre apparence ? L :Hum, cela me semble assez compliqué. Je suis un homme plutôt élancé. Il ne me semble pas être petit, je ne suis pourtant pas un géant. Je suis assez mince. J'ai de longs cheveux bruns, raides, qui m'arrivent un peu avant les épaules. J'ai la peau pâle, merci à mon rythme de vie nocturne et à mes antécédent génétique. J'ai les yeux verts. Que dire d'autre ? J'ai de nombreux tatouages et cicatrices que je me ferais un plaisir de vous montrer lorsque nous en auront fini avec cette interview. D'ailleurs vous devriez vous décrire, le tableau que l'on pourrait peindre de vous ravirait les plus difficiles de vos lecteurs j'en suis certain. C : Merci (sourire gêné) Quel est selon vous votre plus grande qualité ? L : Je suis bon amant ? (Sourire carnassier)

C : (ma main se crispe légèrement sur mon stylo et mes yeux evitent un instant ceux de mon interlocuteur.) Bien. Et votre plus grand défaut ? L : Hum vaste question, j'en suis plein... Mais le pire ? Peut être mon penchant pour la boisson ? Je ne sais pas. Enfin quel qu'il soit, nul n'est immuable et il suffirait d'une once de motivation pour changer. Et je crois que j'ai la meilleur assise en face de moi. (Loki me fixe le plus possible dans les yeux, un demi sourire de prédateur aux lèvres)

C : (Je rougit fortement, peut habitué à ce genre de comportement, et essaye de me concentrer sur l'interview, malheureusement, les questions ne m'aident pas : ) Une... Une personne que vous aimez ? L : (Loki sourit encore plus se penche en avant vers Cyann toujours en la fixant dans les yeux) Vous.

C : (Je me lève nerveusement et precipitamment pour aller chercher un verre d'eau, sur une table dans un coin de la pièce. ) Eh bien...c'est très flatteur, même si je ne suis pas convaincue par la sincérité de vos propos, nous nous connaissons à peine. Mais passons. Une personne que vous détestez ? L : (Loki se rejette dans le fond de son siège en riant, passant sa main dans les cheveux) Vous ! Car vous ne me croyait pas sincère, alors que je suis fou de vous depuis que j'ai franchi le pas de cette porte ! (il se lève a son tour et se rapproche de moi. Il se saisi d'un verre à son tour tout en m'effleurant puis dans un murmure a peine audible il lance) mais je déteste toute choses Dans l'univers. (Son regard et son visage s'assombrissent puis il relève la tête en souriant de nouveau) Vous n'avez que de l'eau ? J'aurais aimé fêter notre rencontre plus dignement !

C : Eh bien, non, désolée, euh, je n'ai rien d'autre que de l'eau à vous proposer,bafouillais-je (Je retourne précipitamment derrière le bureau, appréciant la barrière protectrice que celui ci offre contre Loki ) Êtes vous amoureux en ce moment ? L : (Loki repose le verre vide, sans se servir d'eau et son expression change radicalement en un masque de tristesse et de rage. Il retourne s'assoir. En trainant les pied lentement. Une fois aussi il relève la tête et me fixe, bien que ce visage soit beaucoup plus doux que le précédent toutes traces de mélancolie et de colère ne sont pas effacées) Je vous l'ai déjà dis, de vous ! C : (Un moment décontenancée par ce brusque changement d'humeur, j'essaye, tout en suivant son questionnaires, d'en savoir plus : )L'avez vous déjà été ? enfin, d'une autre personne ? L : Oui... (Loki secoue la tête et sourit. Petit a petit il reprend son ton cajoleur et son regard perçant.) Sans doute, j'ai eu une très longue vie, enfin elle est passé lentement en tout cas... Mais depuis que je vous ai vu je n'en suis plus sur. Vous m'avez fait revoir mes critères ! C : A...Avez vous déjà eu des rapports sexuels ? (demandais-je regardant toujours très attentivement mon carnet) L : (Loki a un petit rire discret.) Vos questions sont bien indiscrète mademoiselle. Mais oui. Vous avez l'air gênée ce n'est pas votre cas ?

C : Et bien, encore une fois, cet interview parle de vous, et non de moi, n'est-ce pas ? (dis-je apres avoir inspiré profondément, relevant enfin les yeux, et affichant à nouveau un sourire poli) Avez vous des enfants ? L : (Loki la fixa dans les yeux dès qu'elle les eu relevés. Un lueur triste voila son regard mouvant mais il se ressaisit vite et sourit.) Pas à ma connaissance non. Certes on doit parler de moi, mais votre personne m'intéresse plus que la mienne. Et c'est vous qui avez abordé un sujet un peu osé, j'ai répondu sincèrement pourquoi ne le feriez vous pas ? Vous n'êtes pas obligée de publier votre réponse(Grand sourire carnassier)

C : Eh bien, si nous nous revoyons un jour, peut être en parlerons nous dans ce cas. (répond-je bien décidé à garder mon assurance retrouvée. ) Quel est votre élément préféré ? L : Le feu. Chaud, destructeur et créateur. Mouvant, instable, rapide. J'espère vous revoir au plus vite alors. Pourquoi n'irions nous pas diner après cette interview ?

C : Et bien, peut être, si vous ne me faites pas trop peur (dis-je en riant franchement pour la première fois de notre interview) Une chose que vous adorez ? L : (Loki se mit a rire aussi.) Très bien, je vais essayer de me tenir un peu plus tranquille pour ne pas vous effrayer alors ! Quelque chose que j'adore ? Il n'y a pas grand chose... La bière et le whisky. J'en suis un grand amateur.

C : (Je me détend peu à peu et mon sourire devient plus sincère : )votre plat préféré ? L : Euh, la bière ? C'est ce qu'on pourrait appeler du pain liquide... (Il rit.) Sinon le même que vous, comme ça vous choisissez le restaurant sans vous inquiéter pour ce soir !

C : Vous savez, nos lecteurs vont rester sur leur faim si vous ne leur livrez pas vos véritables pensées, (dis-je, souriant franchement.) Votre boisson préféré ? la bière ou le whisky alors ? L : Je m'importe plus de votre avis que celui de vos lecteurs vous savez. (clin d'oeil. A l'énoncé de la question il se fige. ) Mais... C'est comme si je vous demandais de choisir entre votre mère et votre père ! Quoi que si vous êtes issue d'une famille comme la mienne le choix se fait vite... Ce n'ait pas la même chose... Je préfère une bonne bière à un mauvais whisky et inversement. Je ne peux pas choisir, c'est bien trop dur. (Nouveau clin d'oeil) C : vous m'intriguez.. Qui préférez vous entre votre père et votre mère ? L : J'espère que votre intérêt pour ma personne va plus loin que l'intérêt que vous portez à un demi démon et à sa famille étrange. Je ne préfère personne, les deux sont mort. Mais mon père étant ce qu'on appelle communément "un sale vicieux de démon pervers" je ne l'ai pas vraiment connu. Je crois donc que je suis censé préféré a mère. Et puis c'est une femme comment ne pas l'aimer. (Il me fit un clin d'oeil avant de pouffer de rire.)

C : L'interet que je vous porte est strictement professionnel, rétorquais-je, osant à mon tour le clin d'oeil Votre passe temps préféré ? L : (Loki eu cette fois un rire bien plus franc à la suite du clin d'oeil. Il mit quelques instants pour se calmer. ) Mon passe temps préféré ? Hum fumer. Je le fait tout le temps. Mais je crois qu'il est en passe d'être remplacer par être en votre présence ! Aussi professionnelle soit elle. (Il sortit sa spécialité : le sourire ironique et charmeur à la fois.) C : (Je me contentais de sourire, commençant à apprécier la discussion avec cet homme étrange. )Votre tenue préféré ? L : (Loki se leva en baissant les bras d'un air théatral ) Tada ! De bas en haut : grosse chaussure noires, jean de la même couleur, tshirt noir, j'en fait la collection, qui peut être replacé par certaine chemises que j'aime particulièrement. Et cette veste noire. C : Ce n'est pas très gai tout ça remarquais-je, un sourire au coin des lèvres.Votre saison préféré ? L : Ce n'est pas une histoire de gaité mais d'élégance chère Cyann. Le noir passe partout et va avec tout, surtout le noir. Vous ne trouvez pas ? (Il fait un tour sur lui même avant de se rassoir en souriant) J'aime toutes les saisons. L'hiver pour son froid, sa neige et sa glace. L'automne pour ses pluies et ses couleurs flamboyante. Le printemps pour le vert naissant partout et sa douceur. L'été pour ses orages et sa vie.

C : Je ne trouve rien, je ne fais que vous écouter, et noter vos réponses.(sourire) Êtes vous plutôt sédentaire ou voyageur ? L : Mon histoire prouve que je suis un grand voyageur.

C : Et quelle est votre histoire ? L : Elle est bien longue, bien vague et bien ennuyeuse. Je dois avouer que je ne me rappelle pas vraiment des détails moi même. Et ce dont je me rappelle n'intéressera pas les lecteurs. (De nouveau le voile de tristesse et de colère passa sur son visage) Et puis si je vous révèle tout je n'aurais plus rien a dire ce soir en privé. (Il cligna encore de l'œil.) C : Ah, peut être que si vous faites durer le suspens vous réussirez à m'emmener diner ce soir, dis-je amusée, essayant de lui faire oublier la tristesse qui était apparue sur son visage. Pluie ou soleil ? L : Mais j'espère bien ! Pluie. Le soleil bien que parfois très agréable ne rafraichit jamais contrairement à la pluie. Et j'ai les yeux sensible.

C : Ne les clignez pas trop pour ne pas les abimer alors, rétorquais-je un sourire taquin au coin des lèvres. Si vous étiez une couleur ? L : (Loki fit semblant de s'offusquer.) Ça ne peut pas leur faire de mal, ça les humidifie ! (Il rit.) Une vrai couleur ? Le vert. C : (Je ris avec lui, puis repris mon interview.) Si vous étiez une saveur ? L : Celle de vos lèvre que je rêve de goûter. (grand sourire) C : Et à part celle de mes lèvres que vous ne connaissez pas ? demandais-je essayant de maitriser le rougissement qui apparaissait sur mes joues L : Votre peau, ce cou, ces mains si gracieuses et élégante... Et loin derrière la saveur de chaque cigarette que je fume. C : Vous aviez dit que vous ne me feriez pas peur... Si vous étiez une odeur ?repris-je après une nouvelle inspiration profonde L : la votre ! (Loki cligna.) je ne peux m'empêcher de vous taquiner un peu, j'en suis désolé. Mais pour être tout a fait honnête ce n'est pas si loin de la vérité, votre parfum est admirable ! (Il rit ouvertement.) J'aime l'odeur de la foret et du feu de bois. C : Et bien je vous remercie alors. Si vous étiez une fleur ? L : Euh... Question difficile. Un bleuet ?

C : Si vous étiez un fruit ? L : Une pomme. Car une pomme par jour éloigne le médecin. A condition de bien viser. C : Si vous le dites. Si vous étiez un objet ? L : Une lame bien affuté. J'adore les lame quelqu'elles soient. C : Et vous en usez souvent ? demandais-je peu rassurée L : J'ai eu à le faire. Ce qui explique mes cicatrices. Mais j'essaie de le faire le moins possible.

C : Vous me raconterez tout ça si on dine ensemble ? demandais-je, le taquinant à mon tour. Si vous étiez une boisson alcoolisée ? L : Si on dine ensemble je ferais tout ce que vous voudrez. (Il sourit.) Le whisky sans hésiter.

C : Vous ne devriez pas répondre ça à la légère. (un sourire amusé apparut sur mon visage. ) Si vous étiez une partie du corps ? L : Je ne fais jamais rien à la légère. (Son sourire se fit plus prédateur.) Je crois que je serais les yeux. Cette partie du corps me fascine. Surtout chez vous.

C : Pourtant vous ne les voyez pas souvent, dis-je en m'empressant de reporter les miens sur mon papier, plus par amusement que par gêne cette fois ci. Vous trouvez vous intelligent ? L : Plutôt. J'ai surtout tendance a trouver les autres profondément bête. Ce qui ne me rend pas vraiment intelligent. Juste un peu moins bête. C : Vous trouvez vous beau ? L : Je ne sais pas. J'espère l'être. Qu'en pensez vous, vous ? C : Je ne pense rien, je note. plaisantais-je Vous trouvez vous puissant ? L : Je veux votre avis sur la question précédente avant de répondre à toutes autres question ! (Il sourit et se leva.) Alors ?

C : Peut être qu'un peu plus de couleur dans vos atours pourrait vous rendre plus agréable à mes yeux si fascinants. Répondis-je, sans qu'il soit possible de savoir si j'étais sincère ou amusée. Alors ? vous trouvez vous puissant ? L : (Il se rassit en souriant.) Je ne peux que me déshabiller pour enlever un peu de noir... Non je ne me trouve pas puissant.

C : (Je me contentais de sourire pour ne pas l'inciter à mettre ses paroles à exécutions.) Avez vous déjà souhaité la mort de quelqu'un ?

L : Comme tout le monde non ? Peut être un peu plus que tout le monde quand même...Je suis assez colérique et rancunier dirons nous. (Il sourit.)

C : Et avez vous déjà tué quelqu'un ? L : (Son visage s'assombrit. Sa voix déjà grave devint même caverneuse.) Oui.

C : (Légèrement effrayé par cette sombre réponse, Je continuais tant bien que mal.) Que pensez-vous au reveil ? L : (Loki fit un sourire forcé pour essayer de détendre l'atmosphère qu'il avait lui même alourdie en étant honnête.) La majorité du temps que j'ai trop bu et que je ne sais pas ou je suis. (Il clignât de l'œil.)

C : (Je souris à mon tour, d'abord un peu crispée, puis me détendant au fur et à mesure que les question continuaient. ) Et juste avant de vous endormir ? L : (Il rit,) si j'ai réussi à accomplir mon but journalier rien car je suis trop ivre ! Mais ce soir je sais a qui je penserais...

C : Je serais curieuse de le savoir aussi... (je souris) Que feriez vous si l'on vous disait que vous allez mourir dans 24h ? L : Je pense que je vous sauterais dessus sans plus attendre. 24 c'est bien trop court pour ne pas aller à l'essentiel (clin d'oeil)

C : (Je relevais des yeux apeurés, et mon visage devint blême. j'essayais de garder le contrôle de moi même mais je n'étais pas habituée à ce genre de paroles directes.) Que.. Quelles est la meilleure chose qui vous soit arrivée ?continuais-je, espérant changer de sujet L : (Loki rit a gorge déployé. Presque à en pleurer.) Je répondrais bien vous avoir rencontré mais je crois que je vous ai assez fait peur comme ça ! (Lorsqu'il réussi a se calmer il me fixa dans les yeux et fit tout pour que son sourire soit le plus rassurant possible.) C : (Mon rythme cardiaque reprit sa course à peu pres normalement, et je reussis à demander : )Quelle est donc votre réponse ? L : Réellement je ne sais pas trop. J'ai pas mal de trou de mémoire et pas mal de mauvais souvenirs. Mais je pense que les meilleurs moments de ma vie sont tous ces petits moment ou mes farce marchent comme avec vous. Où je peux rire simplement en fait.

C : Et bien, si vous vous amusez en faisant cet interview, c'est déjà ça, repris-je, ayant retrouvé mon sourire. Quelle a été la meilleur periodede votre vie ? L : (Le voile habituel retomba mais ne le quitta pas cette fois là.) Les quelques années avant que je quitte ce qui est, si je me rappelle bien, mon monde d'origine. C : (Attristé de le voir ainsi, je ne savais pas trop quoi faire. J'hésitais à poser la question suivante, qui risquait d'enfoncer le couteau dans la plaie. Pourtant, je m'y décidais finalement, avec un sourire doux et encourageant sur ses lèvres.)Quel est votre meilleur souvenir ? L : (Loki me fixa dans les yeux, mais sans son habituelle lueur séductrice. Ils étaient juste deux boules de glace verte.) Je n'en ai pas. C : (Pétrifiée par ses yeux si perçants, je ne put même pas détournée le regard, et pendant un instant j'eus l'impression d'être un papillon prisonnier des griffes du chat.) Que... qu'emmèneriez vous sur une ile déserte ? L : (Il ne détourna pas le regard. Continua de me fixer.) Ca dépend si j'arrive sur cette ile par choix ou par accident. Mais un bon couteau est toujours utile dans chacune des situation. Et puis si vous pouviez m'accompagner je partirais de ce pas. (Son regard et sa voix ne changèrent que très peu malgré les flatteries que Loki lançait. Il sourit un peu néanmoins.) C : (Incapable de fuir ses yeux, je ne put que continuer à observer ses deux billes vertes. Ma respiration s'accéléra légèrement, et j'eus du mal à organiser mes pensées. ) Je.. Que.. Quelle serait votre occupation principale sur cette ile ? L : Si je n'y suis pas par ma propre volonté, tenter de la quitter. Si c'est un choix ça dépend. Et si vous êtes là... (Il ne finit pas sa phrase. Son sourire s'agrandissant un peu, dévoila ses canines effilées. Son regard toujours plongé dans le mien.)

C : (N'y tenant plus, je me levais de nouveau et me resservit d'eau. Tournant le dos à mon interlocuteur un moment, ce qui me permit de poser la question suivante ) Comment vous voyez vous dans 10 ans ?

L : Vu mon rythme de vieillissement a peu près exactement pareil que maintenant. Avec peut être quelques cicatrices en plus si je ne suis pas assez malin pour fuir celles qui découlent d'une bagarre.

C : (Suite à cette reponse à peu pres normale je trouvais le courage de lui faire face de nouveau.) Votre endroit préféré en ce monde ? L : (Loki profita de mon retournement pour plonger a nouveau son regard dans le mien.) Ce monde particulier ? Je ne sais pas. Je dois dire que je suis très agréablement surpris par cette pièce. Cela doit être une histoire de compagnie... C : (Controlant ma respiration, j'essayais de ne pas perdre le controle, et enchainais sur la question d'après.) Vous avez un secret à révéler ? L : Je ne crois pas non. Je n'ai pas l'impression que je cache un secret et si c'était le cas je doute qu'il soit avouable. Et j'ai déjà avouer avoir envie de diner avec vous ce soir.

C : Et je vous ai déjà répondu qu'il ne fallait pas me faire peur. rétorquais-je, plongeant cette fois ci volontairement mon regard dans le sien. Un dernier mot avant que nous nous separions ? L : (Le sourire de Loki se fit moins prédateur lorsque Cyann plongea volontairement ses yeux dans les siens. )Une dernière question oui, quel restaurant pour ce soir ? C : (Rassurée par le sourire moins carnassier de Loki, je me permis de répondre A vous de choisir, et peut être que si le choix me tente je vous suivrais. Merci Loki, d'avoir accepter de répondre à toutes ces questions. A bientot, et bonne soirée. finis-je avec un clin d'oeil

L : Ce fut un plaisir qui j'espère se continuera dans l'intimité. (Dernier clin d'œil.)

Merci de vous être prêté au jeu, Loki !